Cuire, une nécessité ?

La cuisson est-elle nécessaire ?

A priori oui car elle facilite l'assimilation de certains aliments (prédigestion de l'amidon par dextrinisation, attendrissement des aliments riches en cellulose).

Elle permet également

  • De faciliter l’assimilation de certains aliments (prédigestion de l’amidon par dextrinisation, attendrissement des aliments riches en cellulose)

  • D’assainir (destruction de certains agents pathogènes, tels qu’oeufs et larves de parasites, bactéries)

  • Et selon la MTC, les personnes ayant un feu digestif faible, la cuisson est une méthode de préparation à privilégier.

Cependant quelle que soit la nature de l'aliment, la montée en température dénature et transforme les qualités nutritives des aliments. Celle-ci produit des réactions chimiques complexes et crée 400 nouvelles structures moléculaires qui ne sont pas assimilable par l'organisme.

Cet important sujet concernant la vie de tous les jours reste encore de nos jours, en partie inconnue par tous alors qu'il est vital au bon fonctionnement de notre corps.

"Laisse ce qui est naturel aussi naturel que possible".

leucocytose1

 

Le test de la leucocytose digestive

Le test de la leucocytose digestive, fiable et éloquent, confirme le rôle néfaste en général de la cuisson des aliments pour l'organisme et permet de comprendre comment organiser ses repas : il s'agit de suivre l'évolution du taux des globules blancs dans le sang après l'ingestion de divers aliments en sachant que l'organisme, soumis à une agression, réagit par une mobilisation de ces leucocytes (hyuperleucocytose). Certains aliments, et surtout certains modes de cuisson, déclenchent ce phénomène (Kouchakoff a entrepris les premières études à ce sujet en 1927) :

leucocytose normale : 5000 à 7000 mm3

- leucocytose après ingestion :

  • de légumes ou fruits crus = normale
  • de viandes, légumes ou fruits cuit a l'étouffé (de 60 à 85°) = normale.
  • de légumes cuits à la vapeur (dés 100°) = hyperleucocytose modérée : 10000mm3 à 12000 mm3.
  • d'aliments cuits à l'autoclave (cocotte-minute) = forte hyperleucocytose à 20000 mm3 et plus en quelques minutes.
  • de charcuteries, conserves, sucre raffiné, vin, vinaigre, provoquent également une forte hyperleucocytose.

En 1970, le Dr Schneider, dans son livre « La santé par les aliments » affirmait qu’une alimentation riche en crudités est plus rentable et plus reposante pour l’intestin. Pour en arriver à cette conclusion, le Dr Schneider avait consulté différents travaux qu’il résume ainsi aux pages 14 et 15 :

« Ainsi, par exemple, Mac Carrison a donné à des singes la nourriture qu’ils mangent habituellement en liberté ; toutefois elle était cuite. Il en résulta, chez ces animaux, une détérioration progressive des glandes endocrines, l’apparition d’ulcères gastriques et intestinaux, une inflammation du gros intestin, finalement la cachexie et la mort. Steiner a également tenté de nourrir des cobayes avec des aliments cuits. Ces bêtes furent atteintes de caries dentaires, de lithiases salivaire, de goitre, d’anémie, de scorbut et quelques-uns même de cancer du poumon. Lorsqu’on ajoutait 10 CC de lait pasteurisé à leur ration quotidienne de nourriture, les cobayes éteints atteints de rhumatisme déformant. Ces expériences, parmi beaucoup d’autres, tendent à prouver une réelle nocivité des aliments cuits. (….) »

L'organisme est donc constamment noyé sous un afflux de molécules inadaptées et mutantes : cuisson, irradiation, molécules chimiques de synthèse, « équivalents » synthétiques de matériau vivant tels que vitamines, hormones... L'organisme n'a pas d'autre choix que d'accepter la présence de ces molécules, alors même que le système immunitaire les a tout d'abord reconnues comme toxiques. Contraint de s'adapter à ce type de molécules étrangères, l'organisme mute. D'où les maladies dites « de civilisation », le cancer, l'effondrement du système immunitaire, la dégénérescence...

Ainsi, seul les aliments crus ou cuits sans excès n'agressent pas, ou peu, l'organisme et se comportent donc comme des substances physiologiques ; le fait dde commencer le repas par des crudités temporise l'agression des autres aliments s'ils doivent être cuits, à condition de ne pas utiliser d'autoclave (cocotte minutes).

Remarque :

Ce test est ancien, l'esprit avec lequel il a été mené et sa simplicité sont remarquables. Ces travaux mériteraient d'être repris et améliorés : repris sur une grande échelle statistique pour tester les répercussions sur l'organisme de tous le procédés agro-industriels décrits précédemment ou de nouveau modes de cuisson tel le four à micro-ondes ; repris pour améliorer l'évaluation de l'effet bénéfique ou de l'impact agressif de l'alimentation sur l'organisme en utilisant d'autres paramètres que la leucocytoses, tel le profil protéique ou la méthode des cristallisation sensibles.

cristallisation
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide
Expédition & Livraison rapide
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Garantie illimitée
Sérénité assurée

Inscription à la newsletter

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,